Fabriquer et construire grâce aux boulons.

Le boulon permet de pouvoir maintenir plusieurs éléments ensemble pour créer un résultat final. Par exemple, les meubles tiennent sur leurs pieds grâce aux boulons qui ont permis de maintenir et de consolider chacune de ses parties entre elles. L’écrou n’est qu’une partie du boulon. Le boulon permet la liaison complète et démontable entre les pièces qu’il traverse et qu’il presse l’une contre l’autre.

Les différentes caractéristiques d’un boulon

Cet élément possède une tige et un écrou. Il y aura donc des caractéristiques pour chacun de ses deux éléments, mais aussi pour les deux ensemble:

1. Les caractéristiques de la tige:

  • la tête: elle peut être carrée, cylindrique, hexagonale, fraisée…
  • l’aménagement de la tête qui sera lié au système de manœuvre: fente ou empreinte (c’est ainsi que l’on saura si le boulon est pour un tournevis ou pour un cruciforme).
  • sa longueur, suivant les normes

2. les caractéristiques de l’écrou:

  • sa forme: elle sera forcément hexagonale
  • sa hauteur qui sera aussi toujours la même

3. Les caractéristiques communes pour les deux:

  • pas de vis
  • le profil du filet
  • le diamètre du filetage
  • la matière: inox, aluminium, platine…
  • le revêtement (uniquement pour les boulons en acier) 

La particularité du boulon à œil

Ce type de boulon s’utilise en général pour monter et démonter rapidement des éléments à la main. Il ne nécessite pas forcément l’utilisation d’un outil spécial tel qu’un tournevis par exemple. La tête de vis est simplement sur une pige. Son écrou est le plus souvent moleté. 

Les différents composants du boulon et les différentes formes de boulons

Un boulon est donc constitué d’une tige, d’une rondelle et d’un écrou. Ces éléments ne sont pas toujours présentés de la même manière. Il en existe de toutes sortes et de formes différentes. Ainsi, vous trouverez:

  • des tiges filetées zinguées ou brutes
  • des tiges filetées galvanisées à chaud
  • des boulons filetage total ou partiel
  • des boulons avec embase
  • des boulons de charpente et de charpente bois
  • des boulons galvanisé ou poêlier
  • des boulons à œil, sans tête, BHC
  • des rondelles de charpente, plate, à dent, en acier ou en inox
  • des écrous bruts, zingués, galvanisés
  • des écrous bas, à embase crantée
  • des écrous à griffes, à créneaux, à ailettes
  • des écrous borgnes, des écrous bagues nylon

De nombreuses méthodes existent afin de permettre à l’écrou de ne pas se desserrer. Ces méthodes peuvent être: les rondelles à rabattre, le perçage et le passage d’un fil en aviation, les écrous à créneaux… On parle alors d’un arrêt mécanique. Visiter Spécialités Y G Ltée pour plus d’info

Lire plus

Processus de création d’un mini entrepôt

Les services d’un entrepôt sont requis par des entreprises ou par des particuliers pour différentes raisons. En fonction de la taille de ce dernier, les services qu’il peut offrir varieront. C’est ainsi que l’entrepôt de petite taille a un service de logistique moins développé que les entrepôts gigantesques. Il faut tenir compte de plusieurs paramètres avant de se lancer dans ce domaine.

Avant d’ouvrir son mini-entrepôt

On parle de mini entrepôt, car il est conseillé de commencer par un entrepôt de cette taille pour se familiariser avec les pratiques et la réalité des entrepôts. Une fois que l’on aura une expérience suffisante, il sera possible de s’agrandir plus tard.

Importance de l’aspect administratif

La première étape consiste à déterminer la clientèle que nous voudrons toucher. Cela est essentiel pour pouvoir acheter le matériel nécessaire au transport et à la maintenance du matériel de cette clientèle. À titre d’exemple, le matériel nécessaire pour la manutention des automobiles ne sera pas le même matériel utilisé pour manœuvrer des vêtements.

Ensuite, il faut s’assurer d’avoir toutes les autorisations nécessaires. C’est pour cela qu’il faut se rendre dans la mairie de la ville dans laquelle on veut établir son mini-entrepôt pour enregistrer son entreprise et connaître les différentes exigences.

Une fois les formalités administratives ont été remplies, en fonction du budget à notre disposition ou de nos intentions à long terme, il peut être judicieux soit de construire un entrepôt, soit de louer un espace et de le transformer en entrepôt. C’est du cas par cas et il serait difficile de dire qu’elle serait la meilleure idée.

Aspect Marketing

Il est important de se faire connaître dans le milieu que l’on vise. Cela passe par une énumération exhaustive de tous les services que notre mini-entrepôt offrira et par des publications dans les journaux ou sur internet. Une astuce qui marche la plupart du temps, consiste à préciser en quoi les services que nous offrons se distinguent des services offerts pas la concurrence.

Être rigoureux à l’embauche

C’est une étape délicate, car un personnel incompétent peut faire couler une entreprise. C’est pour cette raison qu’il faut passer au peigne fin les différents postulants. Il faut s’assurer qu’ils possèdent réellement les compétences qu’ils prétendent avoir.

Une fois que toutes ces étapes ont été complétées, ce ne sera qu’une question de temps avant que le mini entrepôt démarre et se fasse connaître dans le domaine. Mais pour cela, il faut offrir un service impeccable pour avoir une bonne réputation.

Pour plus d’informations sur l’entreposage, cliquez sur le lien.

Lire plus